27/09/2018

Les Mulhousiennes 2018 : elles l’ont fait !

Nous étions 29 femmes, jeunes et moins jeunes, à pied et en fauteuil, avec un seul objectif : prendre du plaisir en participant à la course-marche « Les Mulhousiennes ». Notre challenge ? Permettre au handicap de trouver sa place dans un événement fort qui parle à toutes les femmes. On vous raconte.

La team A.C.M.T.O. au cœur d’une belle aventure

C’était un pari un peu fou, initié par Nadine Freyburger : monter une équipe mixte pour participer aux Mulhousiennes. Un projet accueilli très vite avec enthousiasme, tout d’abord par les collaboratrices d’A.C.M.T.O., puis par cinq femmes en situation de handicap et leurs familles. L’équipe « Wheel Feat » était née.

Elles s’appellent Sylvie, Mélanie, Mégane, Laure et Coralie. Nous les connaissons et les accompagnons depuis longtemps. Elles ont choisi de relever le défi en tant que femmes, en situation de handicap certes, mais femmes avant tout, concernées elles aussi par la cause soutenue par les Mulhousiennes : le cancer du sein.

Une pour toutes, toutes pour la bonne cause !

Au stade de l’Ill, une demi-heure avant le départ, l’ambiance incroyable nous saisit au ventre. En tête de la vague des marcheuses, nous sommes parties pour 5 kilomètres d’un parcours à travers les rues de Mulhouse. Autour de chaque femme en fauteuil, nous avions formé un petit cocon de valides, tandis que Coralie, équipée d’une prothèse de jambe, attaquait avec énergie le parcours en marchant. Tout au long des 5 kilomètres, l’ambiance à nulle autre pareille des Mulhousiennes nous a galvanisées : musique, applaudissements, bravos, et les sourires tout autour de nous des autres participantes ainsi que des organisatrices.

Prêtes à partir 🙂

Pause photo Place de la Réunion

Le fameux pont chinois, très raide, a été le moment un peu délicat de la marche : il fallait d’une part pousser les fauteuils pour monter la pente abrupte, mais surtout les retenir au moment de la descente ! C’est là que le collectif a une fois de plus parfaitement fonctionné : des bras costauds et nombreux, et le tour était joué, le tout dans de grands éclats de rire.

La traversée du pont chinois était un peu physique 🙂

Passer la ligne d’arrivée au stade, quel bonheur ! Un check avec les Patriotes, et la joie de nous dire « on l’a fait » qui se lisait sur nos visages, c’était magique. Nous avions ensuite rendez-vous dans les locaux d’A.C.M.T.O. pour un moment convivial autour d’un cocktail déjeunatoire.

Un petit check avec les Patriotes

Elles l’ont fait : à l’année prochaine !

Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine, tant cette expérience a illuminé et dynamisé chacune des femmes de la team A.C.M.T.O. Rendez-vous en 2019.

Vous serez surement interessé par :

26/03/2019

Célébrité et handicap : se surpasser pour briller

Stephen Hawking : un cerveau exceptionnel, un homme cloué dans un fauteuil Depuis ses 20 ans, Stephen Hawking souffre d’une forme rare de sclérose latérale amyotrophique (SLA), ou maladie de Charcot. Au fil des années, sa maladie évolue jusqu’à le laisser presque complètement paralysé. Vers la fin de sa vie, il utilise même une interface […]

Lire l'article complet

21/01/2019

Quelles structures pour accueillir votre enfant handicapé à Mulhouse et environs ?

Nous intervenons dans ces lieux tant pour des prestations sur mesure de grand appareillage que pour les conseils en matériel médical. L’I.E.M. des Acacias à Pfastatt L’institut d’Education Motrice Les Acacias est une structure pilotée par l’A.P.F. France Handicap. Il accueille les jeunes déficients moteurs de 3 à 20 ans, en externat, en internat ou […]

Lire l'article complet

14/12/2018

Les métiers de l’orthopédie : Estelle et Julius, bandagistes

Estelle et Julius forment un binôme complice et complémentaire pour rendre nos prothèses, orthèses ou coques aussi confortables que possible, l’esthétique et la qualité de finition en plus. Ils nous présentent leur métier. Comment êtes-vous devenu(e) bandagiste ? Estelle : J’ai un CAP de couture et 13 années d’expérience dans le jean, il a donc […]

Lire l'article complet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

OK