04/12/2020

Céline / Scarlyyy : les réseaux sociaux pour libérer la parole sur le handicap

Elle a 126 000 abonnés sur Tik Tok, 10 600 sur Instagram : à 26 ans, Céline a trouvé son équilibre grâce aux réseaux sociaux, et sa notoriété lui permet de lever le voile sur le handicap. Découvrez le portrait de cette jeune femme (enfin) bien dans ses baskets.

Vous êtes née avec un handicap, comment l’avez-vous vécu enfant ?

C’est en primaire que j’ai commencé à prendre conscience que ma différence pouvait être un souci pour les autres. J’ai eu une greffe de deux orteils sur ma main handicapée, je cachais systématiquement ce membre pas comme les autres, je n’avais pas de prothèse. Certains enfants ne voulaient pas me donner la main, ou refusaient de me côtoyer. Au collège, c’est allé jusqu’au harcèlement. Et le résultat, c’est que je me suis refermée sur moi-même, et qu’à l’école mes résultats en ont pâti. Je n’osais pas trop en parler à mes parents, j’avais honte je crois…a l’issue de mes années collège, je n’ai pas décroché mon brevet, et j’ai erré quelque temps avant d’intégrer une classe de réinsertion au Louis Armand à Mulhouse.

Votre parcours scolaire et professionnel a donc été « conditionné » par votre handicap ?

Oui en effet, je manquais de confiance en moi mais à la fin de l’année de MGI j’ai eu ma première prothèse esthétique. Cette année a apporté pas mal de changement dans ma vie, j’ai appris à croire un peu plus en moi. J’ai toujours été attirée par l’architecture d’intérieur, la déco, tout ce qui touche à l’esthétique. J’ai pu faire un CAP esthétique / vente au lycée du Rebberg à Mulhouse, mais je n’ai pas pu travailler dans le domaine. J’ai alors multiplié les expériences en vente : Micromania, Maisons du Monde, JYSK. Et là depuis le printemps 2020 je suis conceptrice/vendeuse chez Cuisinella et j’aime beaucoup ce que je fais !

Comment êtes-vous arrivée sur les réseaux sociaux, et avec un tel succès ?

Cela fait des années que je suis sur les réseaux, mais cela a vraiment pris de l’ampleur récemment. En fait, sur Tik Tok, il y a eu un jour une « tendance » qui était « montrez vos particularités ». Une amie a vu cela et m’a dit que je devrais y participer. J’ai donc fait une petite vidéo où on me voit marcher (avec mes pieds où il manque un orteil), puis on zoome rapidement sur mes jambes ( j’ai une grand cicatrice car c’est là qu’a été prélevé le greffon de peau), et enfin on voit ma main une fraction de seconde. Très vite, j’ai eu des milliers de vues, qui se sont transformés en millions notamment quand le célèbre Youtubeur Tibo Inshape a parlé de moi dans une de ses vidéos. celine-handicap-main

Quel a été l’effet de cette soudaine célébrité ?

Au début j’ai un peu flippé, je voulais supprimer ma publication, mais très vite il y a eu plein d’effets très positifs. J’ai eu beaucoup de messages de gens comme moi, qui essaient de cacher leur handicap, qui n’osent pas en parler…Je me suis sentie moins seule, je n’étais plus un monstre, cela m’a aidé à prendre confiance en moi. Dans ma famille et au boulot on me dit « tu n’es plus la même » et je crois que oui, il y a vraiment eu un déclic.
Tous ces fans m’ont beaucoup donné, leurs témoignages, leurs questions, leurs encouragements me portent. Et à mon tour je donne aussi : je fais des visios avec des parents désemparés, des jeunes en quête de confiance en eux, deux à trois fois par semaine je fais des live sur Tik Tok, etc. Ma mère participe, et je trouve ça cool.

Le fait de porter une prothèse est-il un combat ou une évidence ?

Ma première prothèse a été financée par ma famille : il y avait peu de remboursement car c’est de l’esthétique, et donc considérée comme n’étant pas essentielle. Pourtant, je trouve que psychologiquement c’est si important, et cela peut aider à se sentir mieux avec son handicap. J’ai eu ensuite deux autres prothèses, et c’est là que l’équipe d’A.C.M.T.O. a été juste fabuleuse. Déjà, le contact avec eux est vraiment super, très chaleureux et pro à tous les niveaux, mais en plus ils se sont battus pour que ma prothèse puisse être prise en charge intégralement ! Cette relation privilégiée est précieuse et rare, j’aime leur niaque, ils font vraiment tout pour leurs patients !

celine-prothese-main

Aujourd’hui, j’ai donc une prothèse très esthétique, à s’y méprendre… Très souvent, cela me rassure de l’avoir car je n’ose pas toujours sortir sans elle…le réflexe de cacher mon handicap dans ma manche est toujours présent, même si cela va beaucoup mieux.
En savoir plus sur Céline : https://www.youtube.com/watch?v=e5NUbNMqJFY&ab_channel=ParticularityScarly

Vous serez surement interessé par :

24/07/2020

Mélanie Pouret : avec ma prothèse, c’est mieux !

Mélanie Pouret est équipée depuis peu d’une prothèse de bras myo-électrique. Elle nous raconte sa démarche et comment sa prothèse améliore sa vie quotidienne ainsi que sa santé. Comment viviez-vous votre handicap avant d’avoir la prothèse ? Je suis née avec mon handicap, il a toujours fait partie de ma vie et est intégré dans […]

Lire l'article complet

23/06/2020

Aurélie Mondoloni : au plus haut Léo !

Pour son fils Léo, bientôt 6 ans, Aurélie Mondoloni ne ménage pas ses efforts. Et avec A.C.M.T.O., c’est une longue et belle histoire de confiance. Comment intégrez-vous le handicap de votre fils dans votre vie de famille ? Une anoxie cérébrale à la naissance a provoqué le handicap de notre fils. Léo est différent, mais depuis […]

Lire l'article complet

20/02/2020

Jérémy Ferreira : la roue électrique pour fauteuil a changé ma vie !

Souriant et plein de vie, Jérémy Ferreira est IMC. Il se déplace en fauteuil depuis son plus jeune âge. Etudiant à la Fonderie, il nous raconte son quotidien, et comment son nouvel équipement, la roue motorisée, lui apporte plus d’autonomie.

Lire l'article complet

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

OK